Navigation – Plan du site

Présentation

Georges Ulysse
p. 3-6

Texte intégral

1La publication de la revue Italies répond au désir des italianistes aixois de faire connaître leurs recherches et d’établir, avec leurs lecteurs et ceux qui voudront bien collaborer à cette entreprise, des échanges visant à mieux comprendre les divers aspects de l’Italie dans le domaine de la langue, de la création littéraire et artistique, de la société, de l’histoire, en un mot, de la civilisation italienne.

2Appartenant à l’Equipe d’Accueil Etudes romanes qui rassemble, par ailleurs, des spécialistes du monde hispanique, latino-américain, luso-brésilien et roumain, les membres italianistes qui ont pris l’initiative de lancer cette publication sont professeurs, maîtres de conférences, ATER, lecteurs dans le Département d’italien, ou doctorants.

3Au moment où ce premier numéro voit le jour, l’équipe se compose de Mmes, Mlles et MM. Perle Abbrugiati, Michel Beynet, Jean-Claude Bousquet, José Guidi, Claudio Milanesi, Sophie Nezri, Théa Picquet, René Stella, Marie-Anne Rubat du Mérac, Georges Ulysse, Brigitte Urbani, Marialuisa Vianello, Georges Virlogeux, qui enseignent à l’Université de Provence, et des chercheurs : Fabienne Blary-Lour, Judith Obert, Anne Verger et Claire Vovelle-Guidi.

4La plupart des enseignants-chercheurs du Département d’italien, auparavant réunis dans le Centre Aixois de Recherche Italienne (C.A.R.I.), ont déjà eu l’occasion de diffuser les résultats de leurs travaux grâce au Service des Publications de l’Université de Provence, qu’il s’agisse de thèses ou d’Actes de colloques dont on trouvera la liste à la fin de ce premier volume.

5Le lancement d’Italies ne signifie pas que nous renonçons à organiser rencontres, colloques ou tables rondes dont les Actes seront publiés comme dans le passé, mais l’existence de cette revue permettra une plus grande souplesse et une périodicité plus régulière.

6Dès ce premier numéro, apparaissent certains choix fondamentaux :

71 – Sur le plan formel la préférence accordée aux volumes à orientation monographique (le programme étant, cette fois-ci, le voyage), et une grande liberté sur le plan méthodologique

8Les études réunies dans ce volume ont été présentées et discutées lors du colloque organisé par le Centre Aixois de Recherche Italienne en novembre 1995 sur le thème : Voyager à la découverte de l’identité et / ou de l’altérité.

9Dans le numéro 1 d’Italies paraissent les contributions portant sur les XIXe et XXe siècles. Les autres seront publiées dans le numéro 2, comme l’indique le sommaire se trouvant à la fin du présent volume. Ce deuxième numéro d’Italies sera complété par des études portant sur Le naufrage, programme d’un atelier de recherche de l’Equipe d’Accueil Etudes Romanes.

10Dans ces deux premiers numéros, nous avons choisi d’étudier comment le voyage suscite des textes ayant un caractère littéraire ou documentaire plus ou moins prononcé en fonction de l’expérience, des objectifs, des tendances et du style des auteurs sur lesquels nous nous sommes penchés et qui n’ont pas écrit dans les mêmes circonstances, avec les mêmes intentions ni pour les mêmes destinataires. Les prochains volumes d’Italies porteront sur d’autres thèmes ou, par exemple, sur un seul auteur ou une seule œuvre. Chaque volume d’Italies constituera donc, pour l’essentiel, une étude monographique ou un numéro spécial consacré à une question que les intervenants examineront en commun, chacun apportant documentation, réflexions, mises au point d’ordre méthodologique.

11Pour diverses raisons, il ne saurait être question d’imposer aux auteurs, aixois ou provenant d’autres horizons, des règles contraignantes sur le plan méthodologique mais il est recommandé à tous de faire preuve de rigueur dans le choix des textes et des éditions, l’établissement et l’exploitation de la bibliographie, la présentation des auteurs et l’analyse des oeuvres.

122 – Une entreprise collective ouverte à la collaboration extérieure

13Si la plupart des communications rassemblées dans ce premier numéro sont dues à des italianistes aixois, nous accueillons, – et accueillerons –, avec reconnaissance ceux qui ont accepté et souhaiteront collaborer avec nous.

14Au sommaire d’Italies 1, on reconnaîtra les noms de Marco Cerruti de l’Université de Turin, d’Anna Dolfi de l’Université de Florence, et d’Elvio Guagnini de l’Université de Trieste, critiques dont les recherches ont été présentées lors du colloque organisé à Aix sur le Voyage.

15À l’avenir, comme cette fois-ci, et de plus en plus systématiquement dans la mesure du possible, la publication sera précédée de rencontres au cours desquelles seront discutés les sujets abordés et les communications proposées.

16Si les lecteurs avec lesquels nous ne sommes pas encore en relation souhaitent publier dans Italies les résultats de leurs travaux, ils voudront bien envoyer leur texte, qui sera examiné par les membres de l’équipe constituée en comité de rédaction.

173 – Structure de la Revue. Langues employées

18Le volume est divisé en deux parties : la première réunit les études, la deuxième des comptes rendus critiques. Editeurs et auteurs peuvent envoyer les ouvrages dont ils souhaitent la présentation dans Italies. Cette invitation ne constituant pas, on l’aura compris, un engagement à publier un compte rendu sur tous les livres que nous recevrons. Ceux qui désirent que les ouvrages envoyés pour examen et présentation leur soient retournés devront le préciser.

19S’adressant en priorité à des italianistes – italiens, français ou appartenant à d’autres pays –, Italies est rédigé en italien et en français, sans traduction ni résumé des textes. Des contributions en anglais pourront être acceptées.

204 – Périodicité et distribution

21Il est prévu de faire paraître deux numéros d’Italies par an. Les lecteurs potentiels sont invités à commander cette publication dès l’annonce de sa parution. Les modalités de commande et de paiement sont indiquées dans le bulletin de souscription. Le prix de vente très bas de cette publication inciterales lecteurs, nous l’espérons, à acquérir cette revue pour eux-mêmes ou pour les bibliothèques avec lesquelles ils sont en rapport. Nous sommes favorables à un programme d’échanges entre publications du même type et souhaitons que les lecteurs de ce premier numéro d’Italies veuillent bien nous faire part de leurs critiques et de leurs suggestions dont nous tiendrons le plus grand compte.

22Nous remercions l’Université de Provence 1 qui a contribué de façon décisive à la publication de ce premier numéro.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Italies, Revue d’Études Italiennes, Université de Provence, n° 1, Voyager à la découverte de… XVIIIe-XXe siècles, 1997

Référence électronique

Georges Ulysse, « Présentation », Italies [En ligne], 1 | 1997, mis en ligne le 01 octobre 2011, consulté le 23 avril 2017. URL : http://italies.revues.org/3431

Haut de page

Auteur

Georges Ulysse

Université de Provence

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Italies - Littérature Civilisation Société est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre aixois d’études romanes
  • Logo Aix-Marseille Université
  • Les cahiers de Revues.org