Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Franceschino Grioni, La legenda de Santo Stadi, a cura di Mauro Badas

Roma-Padova, Antenore, 2009, CXXVII-198 p.
Sylvain Trousselard
p. 579-780
Référence(s) :

Franceschino Grioni, La legenda de Santo Stadi, a cura di Mauro Badas, Roma-Padova, Antenore, 2009, CXXVII-198 p.

Texte intégral

1L’édition critique que propose Mauro Badas constitue un travail de premier plan en philologie romane. L’ouvrage se compose de deux parties équilibrées. La première s’articule en plusieurs chapitres : la tradition de la légende, la rédaction de Franceschino, la langue utilisée dans le manuscrit, la versification et les problèmes de restitution de la métrique, les critères d’édition et les abréviations utilisées. La seconde partie est entièrement consacrée au texte de La légende de Santo Stadi. L’ouvrage se clôt sur le glossaire et les index.

2Mauro Badas propose une édition moderne d’un texte ancien, dont l’auteur, Franceschino Grioni, appartient à une famille de marchands vénitiens. La legenda di Santo Stadi est un exemple emblématique de la tradition littéraire hagiographique médiévale. La rédaction du texte se situe à la charnière des XIIIe et XIVe siècles et cette légende est la plus célèbre des réécritures italiennes de la vie de saint Eustache, la plus connue et la plus répandue au sein de la Romanité. Cette édition fait suite à celle d’Angelo Monteverdi parue en 1930. Il était donc essentiel de revoir ce texte et d’en proposer à nouveau une publication scientifique. Au delà d’une simple édition, il s’agit d’un véritable travail philologique d’établissement du texte.

3Dans son introduction, Mauro Badas reprend la vie de saint Eustache et accorde une large place à toute la tradition liée à cette légende. Aussi pouvons-nous suivre, à travers l’approche chronologique, les traditions manuscrites latines et italiennes. Les quatorze vies se présentent tantôt comme des rédactions, tantôt comme des traductions. La présentation de chacun des manuscrits offre une vision intéressante de l’ensemble de la production autour de la vie du Saint. Le travail sur la vie de Santo Stadi resterait incomplet si Mauro Badas n’avait proposé l’étude de certains aspects concernant l’auteur même de cette vie, le marchand vénitien Franceschino Grioni. La présente édition se base sur le manuscrit Morbio num. 12 de la Bibliothèque Nationale Braidense de Milan, unique témoignage de la rédaction de la Légende de Santo Stadi de Franceschino Grioni. Ce manuscrit apparaît plus récent que le texte, il ne s’agit donc pas d’un original ; néanmoins, comme le précise Badas, malgré les erreurs qu’il présente, le texte est bien conservé et véritablement proche de l’original.

4Mauro Badas s’emploie à contextualiser son travail dans une perspective générale de la production médiévale et par rapport à l’édition de 1930, rendant de larges hommages à son prédécesseur pour les informations transmises qu’il a toutes vérifiées.

5Le travail d’édition prend toute sa dimension à travers les pages consacrées à la langue utilisée dans le manuscrit de référence. Les phénomènes sont classés en trois ensembles : la phonétique, la morphologie et la syntaxe. Ils sont soumis à l’analyse et ordonnés afin qu’une vision générale et précise puisse se dégager de la lecture du manuscrit. Les analyses philologiques sont contextualisées et attestées. Enfin, l’examen de la versification est rigoureux et prend en considération tous les éléments au moyen d’un système de renvois.

6Le texte proprement dit de La legenda de Santo Stadi est assorti de notes qui offrent des commentaires précis sur la langue et résolvent les éventuels problèmes de compréhension.

7Le glossaire final est bien articulé et propose un choix lexical ample et largement exploitable. Si l’on peut regretter que, pour un travail d’une telle dimension, seul un index nominum figure dans les annexes, on ne peut que saluer le travail de fond effectué sur ce texte rare. Par cet ouvrage, Mauro Badas offre à ses lecteurs un travail scientifique de premier ordre.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sylvain Trousselard, « Franceschino Grioni, La legenda de Santo Stadi, a cura di Mauro Badas », Italies, 14 | 2010, 579-780.

Référence électronique

Sylvain Trousselard, « Franceschino Grioni, La legenda de Santo Stadi, a cura di Mauro Badas », Italies [En ligne], 14 | 2010, mis en ligne le 28 février 2012, consulté le 28 avril 2017. URL : http://italies.revues.org/4126

Haut de page

Auteur

Sylvain Trousselard

Université Jean Monnet – Saint-Etienne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Italies - Littérature Civilisation Société est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre aixois d’études romanes
  • Logo Aix-Marseille Université
  • Les cahiers de Revues.org