Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Cesare Beccaria, Des délits et des peines (Dei delitti e delle pene). Introduction, traduction et notes de Philippe Audegean. Texte italien établi par Gianni Francioni

Lyon, ENS Éditions, 2009.
José Guidi
p. 603-604
Référence(s) :

Cesare Beccaria, Des délits et des peines (Dei delitti e delle pene). Introduction, traduction et notes de Philippe Audegean. Texte italien établi par Gianni Francioni, Lyon, ENS Éditions, 2009.

Texte intégral

1Il importe de saluer comme il convient cette remarquable édition, bilingue, du célèbre ouvrage de Cesare Beccaria, Des délits et des peines, qui trouve ici une nouvelle jeunesse. Le mérite en revient au diligent travail de présentation, de traduction et d’annotation effectué par Philippe Audegean, à partir d’un texte italien entièrement revu et corrigé par Gianni Francioni (et qui diffère, à certains égards, de celui que ce même chercheur avait établi, en 1984, à l’occasion de la parution du premier volume de l’Édition nationale des œuvres du philosophe milanais, ainsi que le précise une note rédigée à ce sujet). Il convient de souligner la méticuleuse reconstitution du contexte historique et culturel bien particulier au sein duquel l’œuvre a vu le jour, le récit – aussi exhaustif que faire se peut – de sa genèse (dans laquelle jouèrent un rôle de toute première importance les frères Verri), et l’étude, particulièrement fournie, de sa réception (de fort intéressants développements étant notamment consacrés à la traduction française, parue en 1765, de l’abbé André Morellet, véritable point de départ – jusque dans les controverses auxquelles elle a donné lieu – de la fortune européenne du traité). Contrairement à celles de ses devanciers, la traduction de Philippe Audegean se veut aussi littérale que possible, comme il s’en explique dans une Note en forme de profession de foi dont nous extrayons le passage suivant : « j’ai cru, en effet, qu’il ne fallait pas masquer les étincelantes obscurités du texte, mais qu’en épousant plus fidèlement son lexique et sa syntaxe on ne renonçait pas nécessairement à son indiscutable splendeur qui en fait l’un des plus beaux textes de la littérature italienne ». Gageure parfaitement tenue, car en suivant pas à pas le cheminement de la pensée de Cesare Beccaria, et en serrant au plus près ses formulations – comme le lecteur pourra aisément s’en convaincre en procédant, en cas de perplexité, à une confrontation avec le texte italien, à laquelle il se trouve d’ailleurs convié –, le traducteur a réussi à restituer, de saisissante façon, ce mélange de rigueur logique et de frémissante sensibilité qui n’appartient qu’à son auteur, et qui confère à ses élans d’indignation ou à ses témoignages de compassion un caractère si personnel. Est-il besoin d’ajouter que certains des chapitres les plus connus – notamment ceux consacrés à la torture et à la peine de mort – n’ont rien perdu de leur force de conviction, et peuvent aujourd’hui encore s’avérer d’une brûlante actualité ? Les notes, trop nombreuses et trop importantes pour figurer en bas de page, témoignent d’une érudition sans faille, et d’une connaissance approfondie de la production philosophique à laquelle s’abreuve la pensée de l’auteur (Montesquieu, bien sûr, Helvétius et Rousseau, mais aussi Bacon, Locke, Condillac et Hume, à s’en tenir aux noms les plus connus). On n’en attend qu’avec plus d’impatience la parution, donnée pour imminente, d’un autre ouvrage de Philippe Audegean portant, cette fois, sur la totalité de l’œuvre de Beccaria, et sur les enjeux philosophiques qu’elle recouvre, et dont la présente publication, de par ses éminentes qualités, laisse beaucoup à espérer.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

José Guidi, « Cesare Beccaria, Des délits et des peines (Dei delitti e delle pene). Introduction, traduction et notes de Philippe Audegean. Texte italien établi par Gianni Francioni », Italies, 14 | 2010, 603-604.

Référence électronique

José Guidi, « Cesare Beccaria, Des délits et des peines (Dei delitti e delle pene). Introduction, traduction et notes de Philippe Audegean. Texte italien établi par Gianni Francioni », Italies [En ligne], 14 | 2010, mis en ligne le 28 février 2012, consulté le 28 avril 2017. URL : http://italies.revues.org/4166

Haut de page

Auteur

José Guidi

Université de Provence

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Italies - Littérature Civilisation Société est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre aixois d’études romanes
  • Logo Aix-Marseille Université
  • Les cahiers de Revues.org