Navigation – Plan du site

Travaux et publications de Brigitte Urbani

p. 9-19

Texte intégral

Sur la figure d’Ulysse dans la culture italienne

1– La figure d’Ulysse dans la littérature et la culture italiennes des origines à nos jours, thèse d’État (dactylographiée), Université Lyon 3, 1992, 1260 pages.
– Le chant XXVI de l’Enfer. Histoire des interprétations du chant d’Ulysse, « Cahiers d’Études Romanes », n° 14, 1989, pp. 143-169.
– Le chant XXVI de l’Enfer. Ulysse, « Cahiers d’Études Romanes », n° 15, 1989, pp. 153-182.
– Le Tasse entre Homère et la Grèce. Paradoxe des schémas homériques dans La Jérusalem délivrée, « Cahiers d’Études Romanes », n° 16, 1990, pp. 99-123.
– Les voyages de l’Odyssée au théâtre et à l’opéra, in Analyses et réflexions sur Homère, L’Odyssée (chants V à XIII), L’autre et l’ailleurs, Paris, Ellipse-Marketing, 1992, pp. 119-122.
– Une pièce d’Alberto Savinio : Capitano Ulisse, in Autour du texte dramatique, « Théâtres du Monde », n° 2, 1992, pp. 105-114.
– Maria Corti à l’écoute du chant des Sirènes, in Les femmes écrivains en Italie aux XIXe et XXe siècles, actes du colloque organisé par le CAER à l’Université de Provence en novembre 1991, Publications de l’Université de Provence, 1993, pp. 259-274.
– Pétrarque entre Homère et la Grèce, in Pétrarque : les lieux et les saisons – Petrarca : luoghi e stagioni, actes du colloque organisé à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse en 1989, « Quaderni della Dante », anno XLVII, serie III, n. 3, settembre 1993, pp. 82-97.
– De Torquato Tasso à Giovanni Bartolomeo Casaregi : récurrence d’un schéma dantesque, in Christophe Colomb et la découverte de l’Amérique. Réalités, imaginaire et réinterprétations, actes du colloque organisé en 1992 par la SHS et la SIES à Marseille, Publications de l’Université de Provence, 1994, pp. 211-225.
– Dans le sillage de Dante : le naufrage comme châtiment, « Cahiers d’Études Romanes » nouvelle série, n° 1, 1998, pp. 31-47.
– Couleurs et suites italiennes d’un poème anglais. Alfred Tennyson : Ulysses, in Mélanges en l’honneur de Monsieur le Professeur Maurice Abiteboul, Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, 2001, pp. 201-218.
– Navigazioni di Ulisse nella letteratura italiana, in « …E c’è di mezzo il mare », actes du colloque de l’AIPI organisé à Split (Croatie) en août 2000, Civiltà italiana, vol. 1, Firenze, Cesati, 2002, pp. 303-317.
– Pirandello riscopre Euripide, in Lingue e letterature in contatto, actes du colloque de l’AIPI organisé à Brunico en août 2002, Civiltà italiana, vol. 2, Firenze, Cesati, 2004, pp. 199-208.
– Melville et Dante. Vittorio Gassman : Ulisse e la Balena bianca, in Italie et États-Unis. Interférences culturelles, « Italies », n° 5, 2001, pp. 375-407.
– Ulysse dans la culture italienne. Voyage multiforme à travers le temps, in Mythes sans limites, « Cahiers d’Études Romanes », n° 26, 2013, pp. 19-46.

Sur le théâtre

Dario Fo et Franca Rame

2– Comprendre et apprécier le théâtre de Dario Fo, in L’homme en son théâtre, « Théâtres du Monde », n° 1, 1991, pp. 103-120.
– Une nouvelle forme de théâtre engagé dans la carrière de Dario Fo : Histoire du tigre et Johan Padan à la découverte des Amériques, in Théâtre(s) engagé(s), « Théâtres du Monde », n° 7, 1997, pp. 187-197.
– Paroles de femmes. Monologues et dialogues de Franca Rame (et Dario Fo), in La parole, le silence et le cri au théâtre, « Théâtres du Monde », n° 11, 2001, pp. 233-254.
– Les « rêves énormes » de Dario Fo, in Rêves et cauchemars au théâtre, « Théâtres du Monde », n° 12, 2002, pp. 185-201.
– Matti e follia nel teatro di Dario Fo, in Lingua e letteratura italiana dentro e fuori la penisola, actes du 3e congrès des italianistes européens, organisé à l’Université de Cracovie en septembre 2001, Cracovie, Università Jagellonica, 2003, pp. 295-302.
– Usage de l’histoire dans le théâtre de Dario Fo, in Dérision et démythification dans la culture italienne, actes du colloque organisé à Lyon 3 en novembre 2001, Publications de l’Université de Saint-Étienne, 2003, pp. 255-274.
– Interculturalismo del teatro di Dario Fo, in Italia e Europa. Dalla cultura nazionale all’interculturalismo, actes du colloque de l’AIPI organisé à Cracovie en août 2004, Firenze, Cesati, 2006, vol. 2, pp. 359-368.
– Dario Fo, auteur jongleur, in Dario Fo, « Les Nouveaux Cahiers de la Comédie-Française », 2010, pp. 35-40.
– De Ubu Roi-Ubu Bas à L’anomalo bicefalo : Dario Fo et Franca Rame mettent Berlusconi en scène, « Chroniques italiennes », n° 19, série web, 2011, 25 pages.
– Formes du théâtre dans le théâtre dans l’œuvre dramatique de Dario Fo et Franca Rame, in Le théâtre de Dario Fo et Franca Rame, textes réunis par Pérette-Cécile Buffaria et Paolo Grossi, « Cahiers de l’Hôtel de Galiffet », Paris, Istituto Italiano di Cultura, 2011, pp. 11-47.
– Information et contre-information dans le théâtre de Dario Fo et Franca Rame, in Le vrai et le faux au théâtre, « Théâtres du monde », n° 21, 2011, pp. 195-212.
– Les prologues du théâtre de Dario Fo et Franca Rame, communication présentée lors de la journée d’études organisée le 15 décembre 2011 à l’Université Nancy 2, texte publié en ligne sur le site de la SIES (www.sies-asso.org).
– Réécritures humoristiques du Risorgimento (Dario Fo années 50), in L’envers du Risorgimento. Représentations de l’anti-Risorgimento de 1815 à nos jours, actes du colloque organisé par le CAER à Aix-en-Provence en janvier 2010, « Italies », n° 15, 2011, pp. 173-201.
– Quatre figures mythiques interprétées par Franca Rame : Ève, Marie, Médée, Lysistrata, in Mythes et croyances au théâtre, « Théâtres du monde », n° 22, 2012, pp. 333-352.
– Carnaval et “parties basses” dans le théâtre de Dario Fo et Franca Rame, communication présentée lors de la journée d’études organisée le 15 février 2012 à l’Université Paris 4, publication en ligne sur le site de la « Revue des études italiennes ».
– Jongleurs des temps modernes. Dario Fo et Franca Rame, Aix-en-Provence, Presses Universitaires de Provence, 2013, 304 pages.

Théâtre du XVIIIe siècle

3– Carlo Goldoni : La manie de la villégiature, « L’École des Lettres », n° 1, mars et avril 1984, pp. 3-10, et n° 2, pp. 3-9.
– De La Bottega del caffè au Café de Fassbinder, in La Venise de Goldoni, actes du colloque organisé par le CAER à Aix-en-Provence en décembre 1993, Publications de l’Université de Provence, 1998, pp. 295-306.
– Due principesse disdegnose : da Agustin Moreto a Carlo Gozzi, in L’Italia e la penisola iberica : rapporti storico-culturali, linguistici e letterari, actes du colloque de l’AIPI organisé à Oviedo les 2-5 sept. 2008, Firenze, Cesati, 2011.
– Deux réécritures d’une pièce de théâtre du Siècle d’Or : Moreto, Molière et Carlo Gozzi, in Traces d’autrui et retours sur soi, « Cahiers d’Études Romanes », n° 20, vol. 2, 2009, pp. 269-287.

Théâtre du XXe siècle

4– Six personnages en quête d’auteur : la famille censurée, in Théâtre et société : La famille en question, « Théâtres du Monde », n° 6, 1996, pp. 157-170.
– Musique, génie, folie : Novecento pianiste, de Alessandro Baricco, in La norme et la marge au théâtre, « Théâtres du Monde », n° 8, 1998, pp. 149-159.
– Les « Marie Stuart » italiennes : de la Contre-Réforme au féminisme, in Tradition et modernité au théâtre, « Théâtres du Monde », n° 14, 2004, pp. 213-228.
– François d’Assise dans le théâtre français et italien du XXe siècle : Joseph Delteil, Dario Fo, Marco Baliani… et les autres, in Théâtre et temporalité, « Théâtres du Monde », n° 14, 2014, pp. 211-236.

Voyages et récits de voyages

Coordination des numéros suivants des « Cahiers d’Études Romanes » rassemblant des travaux sur le thème du voyage

5– n° 3 : Naufrages [2], 1999, 196 pages.
– n° 6 : Paris au miroir, 2 volumes, 2001, 387 pages.
– n° 10 : Voies narratives et voies ferrées : le train en mots et en images, 2 volumes, 2004, 405 pages.
– n° 17 : Auberges, hôtels et autres lieux d’étapes, 2 volumes, 2007, 460 pages.
– n° 22 : Fuites en avant et à rebours. La fuite en mots et en images, 2 volumes, 2010, 432 pages.

Articles

6– Patriotes italiens en Grèce (1824), in Voyager à la découverte de… (XVIIIe-XXe siècles), actes du colloque organisé par le CAER à l’Université de Provence en 1995, « Italies », n° 1, 1997, pp. 47-73.
– Le voyage dans la vie et dans l’œuvre picturale de Giorgio de Chirico et d’Alberto Savinio, in Voyager aux XIXe et XXe siècles, actes du colloque organisé par le CAER à l’Université de Provence en décembre 1994, Publications de l’Université de Provence, 1998, pp. 229-241.
– Voyages au bout de la vie. Deux textes de Gérard Gelas, in Voyages et voyageurs au théâtre, « Théâtres du Monde », n° 9, 1999, pp. 141-155.
– Un espace en voie de disparition. Le compartiment de train dans quelques nouvelles italiennes du XXe siècle, in Voies narratives et voies ferrées : le train en mots et en images, « Cahiers d’Études Romanes », n° 10, 2004, pp. 29-55.
– Auberges siciliennes au dix-neuvième siècle dans quelques récits de voyageurs français, in Hôtels, auberges et autres lieux d’étapes, « Cahiers d’Études Romanes », n° 17, 2007, pp. 415-442.
– Viaggi in Grecia tra illusione e realtà (Ottocento e Novecento), « Philologia Studia Universitatis Babes-Bolyai », 2/2011, pp. 15-28.
– La Sicilia ultra-mediterranea dei viaggiatori francesi dell’Ottocento, in Insularità e cultura mediterranea nella lingua e nella letteratura italiana, actes du colloque de l’AIPI organisé à Cagliari en août 2010, Civiltà italiana, Firenze, Cesati, 2012, pp. 207-219.
– Introduction à Paul de Musset, Viaggio in Sicilia, Caltanissetta, Edizioni Lussografica, 2013, pp. 9-30.

Comptes rendus

7– Luisa Ricaldone, E tu Austria. Rappresentazioni di un paese nel Novecento, « Italies », 2003, n° 7, pp. 181-189.
– Giuseppe Acerbi, Viaggio al Capo Nord et Giuseppe Acerbi, “I Travels” e la conoscenza della Finlandia in Italia, a cura di Vincenzo De Caprio, « Italies », n° 9, 2005, pp. 420-425.
– Auguste de Forbin, Ricordi di Sicilia, a cura di Rita Verdirame, « Italies », n° 10, 2006, pp. 429-432.
– Luigi Paglia, Il viaggio ungarettiano nel tempo e nello spazio. Le prose daunie di Giuseppe Ungaretti, « Italies », n° 10, 2006, pp. 446-449.
– Venti giorni a Roma. Impressioni di Cesare Malpica, a cura di Stefano Pifferi, « Italies », n° 10, 2008, pp. 426-429.
– Francesca De Caprio, Nell’esercito di Napoleone. Un modenese dalla Dalmazia alla Russia, Dante Alighieri, Split, 2010, in « Italies », n° 16, 2012, pp. 640-642.
– Michel Feuillet, Les cents mots de l’Italie, « Cahiers d’études romanes », n° 27, 2013, pp. 578-580.

Sur les arts en général et les rapports entre peinture et écriture

Articles

8– Le thème des Vêpres siciliennes en Italie au XIXe siècle, in Soulèvements et ruptures. L’Italie en quête de sa révolution, actes du colloque organisé à l’Université de Nancy en décembre 1997, « P.R.I.S.M.I ». n° 2, 1998, pp. 199-219.
– Paris vu et représenté par Filippo de Pisis, in Paris au miroir, « Cahiers d’Études Romanes », 2001, n° 6, vol. 1, pp. 179-198.
– I profughi di Parga : fortune poétique et iconographique d’un thème patriotique, in Variations autour des idées de patrie, État, nation, « Italies », n° 6, vol. 2, 2002, pp. 543-565.
– Francesco Hayez et Le Tasse. Renaud et Armide, in Les belles infidèles de la Jérusalem délivrée. La fortune du poème du Tasse, XVIe-XXe siècles, actes du colloque organisé à Aix-en-Provence par le CAER en novembre 2002, Publications de l’Université de Provence, 2004, pp. 179-200.
– De la Primavera de Botticelli au Bosco d’amore de Guttuso, in Jardins, « Italies », n° 8, 2004, pp. 107-132.
– Un fil d’or et d’argent. Le chant de l’œuvre de Luigi Santucci, in Littérature italienne contemporaine, Musique, Mélanges offerts à Marie-Hélène Caspar, Université Paris 10, CRIX, 2005, pp. 399-418.
– Crucifixions à scandale ? Guttuso, Manzù, in Bonnes manières et mauvaise conduite, « Italies », n° 11, 2007, pp. 291-335.
– Benvenuto Cellini et les artistes de son temps, in Benvenuto Cellini artista e scrittore, a cura di Pérette-Cécile Buffaria e Paolo Grossi, « Cahiers de l’Hôtel de Galliffet », Paris, Istituto italiano di cultura, 2009, pp. 43-58.
– » Andare con Dio ». La fuite dans la Vita de Benvenuto Cellini, in Fuites en avant et à rebours. La fuite en mots et en images, « Cahiers d’Études Romanes », n° 22, 2010, pp. 17-34.
– La Vita de Benvenuto Cellini : de l’autobiographie au théâtre – 1838-1845 : Hector Berlioz, Lauro Rossi, Lorenzo Sonzogno, in Théâtre en fête. Rire et sourire au théâtre, « Théâtres du Monde », n° 20, 2010, pp. 281-296.
– Il visconte dimezzato, de Cellini à Zorro, in La plume et le crayon. Calvino, l’écriture, le dessin, l’image, actes du colloque organisé par le CAER à Aix-en-Provence en janvier 2011, « Italies », n° 16, 2012, pp. 29-48.
– Dario Fo, biografo epico di artisti, in L’Italia e le arti. Lingua e letteratura a dialogo con arte, musica e spettacolo, actes du colloque organisé par l’AIPI à Salzbourg en septembre 2012, Civiltà italiana, Firenze, Cesati, 2014.

Comptes rendus

9– Michel Feuillet, Lexique des symboles chrétiens, « Italies », n° 8, 2004, pp. 425-426.
– Michel Feuillet, L’Annonciation sous le regard des peintres, « Italies », n° 9, 2005, pp. 415-417.
– Michel Feuillet, Botticelli et Savonarole, « Italies », n° 15, 2011, pp. 498-500.

Sur la métamorphose

10– Caprices et fantaisies d’un chaussetier philosophe. Les “operette morali” de Giovan Battista Gelli, in Humour, ironie, impertinences, « Italies », n° 4, 2000, pp. 33-75.
– Vaut-il « mieux mille fois être ânes qu’être hommes » ? Quelques réécritures de la Circe de Giovan Battista Gelli, « Chroniques italiennes », n° 69/7, 2002, pp. 163-180.
– Histoires d’ânes, de Lucius à Dario Fo, in Arches de Noé [2], « Italies », n° 12, 2008, pp. 11-44.
– La fortuna francese della Circe di Giovan Battista Gelli (1498-1563), in Visto dall’altra parte : lingue, letterature, culture in traduzione, actes du colloque organisé par l’Université de Varsovie en avril 2013, « Kwartalnik Neofilologiczny », 2/2014, vol. 2, pp. 307-322.
– Jeux de la métamorphose dans deux textes du Cinquecento florentin : L’Âne d’or de Machiavel et La Circé de Gelli, à paraître dans « Studii de Stiinta si Cultura », 2014.
– La Circé de Giovan Battista Gelli, édition bilingue, introduction et traduction, Classiques Garnier, à paraître en 2015.

Sur la littérature italienne contemporaine

Poésie

11– Le langage poétique de Giuseppe Ungaretti de L’Allegria à Il Dolore, thèse de doctorat de 3e cycle (dactylographiée), Aix-en-Provence, 1979, 650 pages.
– Vie d’un homme : Giuseppe Ungaretti, in Promenades en poésie italienne en 33 auteurs, « Sud », Domaine étranger, 1984, pp. 219-231.
– Vie d’un homme de Giuseppe Ungaretti (1888-1970), « L’École des Lettres », n° 12, mars 1985, pp. 27-35.
– La poésie de Giuseppe Ungaretti, « Cahiers d’Études Romanes », n° 13, 1988, pp. 171-188.
– Folie d’amour… Aimer à la folie. Dans le monde d’Alda Merini, in Femmes italiennes, « Italies », n° 3, 1999, pp. 40-67.
– Alda Merini : Poesia di una “diversa”, in Identità e diversità nella lingua e nella letteratura italiana, actes du colloque de l’AISSLI organisé à Louvain, Anvers et Bruxelles en juillet 2003, Firenze, Cesati, 2007, vol. 3, pp. 123-136.

Femmes écrivains et autres auteurs

12– Hasard et Providence dans l’œuvre de Luigi Santucci, in Figures et jeux du hasard, « Italies », n° 9, Université de Provence, 2005, pp. 207-229.
– L’attentat de Piazza Fontana (12 décembre 1969). Paroles de Pier Paolo Pasolini, Dario Fo, Giorgio Boatti, in Violences d’État, paroles libératrices, actes du colloque organisé à l’Université Paris 12 en avril 2003, Paris, Indigo, 2006, pp. 365-378. Publié en “version longue” in « Crocevia », Cosenza, Pellegrini, 2005, n° 2, pp. 78-104.
– Scrivere per capirsi ? Lalla Romano : Le parole tra noi leggere, in Tempo e memoria nella lingua e nella letteratura italiana, actes du colloque de l’AIPI organisé à Ascoli Piceno en août 2006, publié en ligne sur le site de l’AIPI (www.infoaipi.org/attion/ascoli_vol_4.pdf).
– Du Lago d’Orta à la Tierra del Fuego. Les personnages des récits de Laura Pariani, in Les habitants du récit, Voyage critique dans la littérature italienne des années soixante-dix à nos jours, actes du colloque organisé par l’Université Paris 3 en octobre 2006, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2008, pp. 77-96.
– Tra passato e presente. Scrittura femminile di Laura Pariani, in Femminile / Maschile nella letteratura italiana degli anni 2000, actes du colloque organisé à Paris X en mai 2008, « Narrativa », Presses Universitaires de Paris Ouest, 2008, pp. 111-123.
– Jeune tueur en série dans l’Argentine d’il y a un siècle : Dio non ama i bambini de Laura Pariani (2007), in Il romanzo poliziesco, la storia, la memoria, actes du colloque organisé par le CAER à l’Université de Provence en mars 2008, Bologna, Astraea, 2009, pp. 49-66.

Coordination des numéros suivants de la revue « Italies » 

13– n° 4 : Humour, ironie, impertinence, 2 volumes, 2000, 892 pages.
– n° 5 : Italie et États-Unis - Interférences culturelles, 2001, 481 pages.
– n° 6 : Variations autour des idées de patrie, État, nation, 2 volumes, 2002, 750 pages.
– n° 8 : Jardins, 2004, 449 pages.
– n° 9 : Figures et jeux du hasard, 2005, 469 pages.
– n° 10 : Arches de Noé [1], 2006, 470 pages.
– n° 11 : Bonnes manières et mauvaise conduite, 2 volumes, 2007, 758 pages.
– n° 12 : Arches de Noé [2], 2008, 556 pages.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Travaux et publications de Brigitte Urbani », Italies, 17/18 | 2014, 9-19.

Référence électronique

« Travaux et publications de Brigitte Urbani », Italies [En ligne], 17/18 | 2014, mis en ligne le 12 janvier 2015, consulté le 21 août 2017. URL : http://italies.revues.org/4645

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Italies - Littérature Civilisation Société est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre aixois d’études romanes
  • Logo Aix-Marseille Université
  • Les cahiers de Revues.org